.
DERNIERE MINUTE-Lettre de Ensemble! 69 numéro 18, Octobre 2017

Législatives : Un accord de rassemblement partiel, avec soutien réciproque, dans les 4 circonscriptions de Lyon

Dans la foulée de la Présidentielle, où cela ne s’est hélas pas réalisé, il était important de travailler à des candidatures unitaires de la gauche d’alternative autour d’un « socle de mesures d’urgence » partagées (le comparatif des programmes réalisé par l’Appel des 100 démontre que c’était possible).
Il faut faire du neuf à gauche et ne pas recycler les vieilles recettes qui ont échoué comme le « modèle lyonnais de gauche plurielle » cher à Gérard Collomb. Ce « modèle » qui  lui a permis, sur plus de 10 ans, de mettre sous hégémonie (presque) toute la gauche lyonnaise, puis de la larguer sans hésitation pour rejoindre et promouvoir Emmanuel Macron, c’est-à-dire une « nouvelle » droite centriste qui rompt avec la gauche !
Faute d’accord national, il était important d’explorer un accord départemental pour les Législatives dans les 14 circonscriptions du Rhône, afin de faire élire un maximum d’élu-es de la vraie gauche  face à l’offensive libérale que prépare, par ordonnances dès cet été, le gouvernement Macron. C’est ce que nous avons fait dans la foulée du meeting unitaire du 2 mars au Palais de la Mutualité (300 participant-es) et dans les 5 réunions unitaires qui ont eu lieu mais qui ont échoué, du fait, principalement de la « politique de la chaise vide » de France Insoumise et du PG (systématiquement invités) et de la défection d’EELV pour des raisons d’auto-affirmation.
Heureusement, sur Lyon les discussions se sont poursuivies. Elles débouchent positivement sur un accord partiel entre le PCF, Ensemble! et le Gram de Nathalie Perrin-Gilbert, accord qui a permis des soutiens élargis par circonscription.

ETAT DES LIEUX PAR CIRCONSCRIPTIONS :

2ème Circonscription (1er et 4° arrdts, parties des 9° et 2° arrdts) : Titulaire Nathalie Perrin-Gilbert (Gram NPG2017)  / Suppléante Aline Guitard (PCF) :
On peut citer en premier cette circonscription dont l’enjeu est capital : la seule à être réellement gagnable ! Le Gram a accepté d’ouvrir la candidature citoyenne de NPG (rattachée nationalement à la « Belle Démocratie » de Charlotte Marchandise) au soutien des partis et mouvements de la gauche de transformation. Cette candidature est ainsi soutenue par le Gram/NPG2017, Ensemble!, PCF, Hamonistes, Parti Pirate. C’est une dynamique gagnante qui est en jeu dans la 2° circonscription malgré la concurrence des candidats d’EELV et surtout de FI, dont la candidate est issue du PG.
Depuis les Municipales de 2014,  le PG est pourtant aux côtés d'E!, du PC et du Gram pour gérer le 1er arrondissement dans le cadre de « Lyon Citoyenne et Solidaire » (LCS) c'est-à-dire la majorité que nous avons constitué avec Nathalie Perrin-Gilbert, Maire du 1er. Alors que nous travaillons quotidiennement en bonne entente, cette division est incompréhensible d’autant que LCS anime aussi le seul groupe d’opposition de gauche au CM de Lyon avec 3 élu-es !
Un camion aux couleurs de NPG2017 / Aline Guitard sillonne les quartiers de la circonscription avec un travail en profondeur en direction des quartiers populaires. La 1ère réunion place Tabareau avec Raphaël Glucksman comme invité a rassemblé 200 personnes. D’autres ont suivi avec succès comme la soirée sur la démocratie et les « lanceurs d’alerte » avec Laurent Mauduit de Mediapart (200 personnes), et un meeting central de campagne s’est tenu le 30 mai Place de la Croix-Rousse avec quelques 300 participant-es ; une initiative sur la reprise d’entreprises et les Scoop avec des représentants des Fralib est programmée. Des initiatives de campagne sont déjà prévues en vue du 2° tour.

1°  Circonscription (5° arrdt - parties des 2°/ 9°arrdts) : Titulaire Julien Giraudo (PCF) / Suppléante : Margot Vidal (Hamoniste)
Une circonscription où Gérard Collomb avait fait élire en 2012 Thierry Braillard (PRG) contre l’accord national PS / EELV de l’époque. Cette fois-ci Gérard Collomb lui a préféré le centriste Thomas Rudigoz pour l’investiture « En Marche » …  Il faut aussi évoquer l’état du PS en pleine « implosion », une Hamoniste acceptant d’être suppléante du PCF et la section PS du 2°arrdt se prononçant même pour soutenir la candidature !

3°  Circonscription (parties des 3° / 7° / 8°arrdts) : Titulaire Fanny Lucius (PCF) / Suppléant Jacky Abada (syndicaliste) :
Cette campagne s’inscrit dans un long travail de rassemblement unitaire porté conjointement par le PCF et E! dans les 3° et 4° circonscriptions de Lyon. Elle se heurte là à l’accord national PS Hamon / EELV) qui a réservé nationalement cette circonscription à EELV comme titulaire.

4° Circonscription (6e Arrdt – parties des 3° et 8° arrdts) : Titulaire Cécile Charles  (Ensemble!)  / Suppléant Gilbert Poldasse (PCF) :
C’est notre camarade Cécile Charles qui porte la campagne dans cette circonscription « terre de mission » car très ancrée à droite mais il faut aussi s’adresser aux couches populaires qui y habitent. A noter que curieusement, les Hamonistes qui nous soutiennent sur les 1ere et 2eme circonscriptions sont très discrets sur la 4° …

Partout ailleurs dans le Département, sauf dans la 14° circonscription (Vénissieux, partie de St Priest) où la candidature de Michèle Picard (PCF) fait accord jusqu’au sein du groupe local FI, c’est la concurrence entre forces de la gauche d’alternative.
Malgré tout le travail de rassemblement, d’appels et de rencontres unitaires entre toutes les composantes de la gauche de transformation que nous avons réalisé sur plus d’un an avec l’Appel des 100 et avec des appels citoyens et des rencontres pour une seule candidature sur la 6°  (Villeurbanne), la 7° (Vaulx Bron Rillieux) ou la 11° (Givors Mornant), force est de constater que cela n’a pas débouché ni sur des candidatures uniques ni même des candidatures de rassemblement partiel et ... tout est à craindre au soir du 11 juin.

Il ne s’agit pas d’une situation locale mais nationale, et l’Appel des 100 appelle déjà à une rencontre nationale en juin pour en tirer les enseignements. En effet pour combattre la montée de l’extrême-droite toujours menaçante, les droites dans toutes leurs nuances dont la nuance « Macron », l’unité dans les luttes sera indispensable mais aussi le rassemblement dans une nouvelle force de transformation sociale, écologiste, démocratique et citoyenne : cela concerne la FI, les composantes restantes du FDG  (PC, Ensemble!) la gauche socialiste, EELV et le NPA, ainsi que des composantes du mouvement social et des mouvements citoyens.
Armand Creus